Bonne nouvelle Cinq professionnels des medias libérés

Cinq professionnels des médias travaillant pour le journal Unity ont été libérés de prison le 17 avril à la faveur d’une grâce présidentielle au Myanmar.

Les journalistes du journal Unity, Lu Maw Naing, Yarzar Oo, Paing Thet Kyaw, Sithu Soe et le président-directeur général du journal, Tint San, ont été libérés de la prison de Pakokku, dans la région de Magway au Myanmar, le 17 avril. Ils ont été libérés à la faveur d’une grâce présidentielle dont 83 détenus ont bénéficié, notamment des prisonniers d’opinion pour lesquels Amnesty International a fait campagne.

Ces cinq hommes avaient été arrêtés entre le 31 janvier et le 1er février 2014, après la publication dans Unity, le 25 janvier, d’un article portant sur l’existence présumée d’une usine secrète d’armes chimiques dans la municipalité de Pauk (district de Pakokku, région de Magway).

Ils ont été inculpés de « révélation de secrets d’État, violation du périmètre protégé de l’usine, prise de photographies et complicité », au titre de l’article 3(1) A/9 de la Loi relative aux secrets d’État. Le 10 juillet 2014, le tribunal du district de Pakokku les a condamnés à une peine de 10 ans d’emprisonnement assortie de travaux forcés, qui a été réduite en appel à sept ans d’emprisonnement avec travaux forcés.

Bien qu’Amnesty International salue la libération des cinq professionnels des médias, il n’en reste pas moins qu’ils n’auraient, de toute façon, jamais dû être emprisonnés.

Merci à toutes les personnes qui ont envoyé des appels. Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes.

Ceci est la troisième mise à jour de l’AU 82/14. Pour plus d’informations : https://www.amnesty.org/fr/documents/ASA16/023/2014/fr/.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.