Bonne nouvelle Des dirigeants communautaires ont été acquittés

Manuel Trujillo et Manuela Pacheco, dirigeants communautaires à San Pablo de Amalí, dans le centre de l’Équateur, ont été acquittés des accusations infondées de terrorisme organisé portées contre eux.

Lundi 25 janvier, le tribunal de Guaranda, dans la province de Bolívar, a acquitté Manuel Trujillo et Manuela Pacheco des charges de terrorisme organisé retenues contre eux. L’audience s’est ouverte le 19 janvier sans aucun incident et a été ajournée au 25 janvier. Bien que le parquet puisse faire appel de cette décision, les avocats de Manuel Trujillo et Manuela Pacheco espèrent que cela marquera la fin des poursuites injustifiées entamées contre eux en 2012.

Manuel Trujillo et Manuela Pacheco ont été inculpés en relation avec une agression ayant visé quatre policiers qui se déplaçaient à bord d’un véhicule le 14 août 2012. Il semble que les accusations sans fondement retenues contre eux aient eu pour objectif de les réduire au silence et de mettre fin à l’opposition de longue date de leur communauté à un projet hydroélectrique, qui portera selon eux atteinte au droit à l’eau de la population locale.
Amnesty International déplore : le recours à des accusations sans fondement contre des personnes qui critiquent les autorités ou des personnes qui agissent pour défendre les droits des communautés touchées par les activités des industries extractives ; et l’effet paralysant que ces poursuites infondées sont susceptibles d’avoir sur d’autres personnes souhaitant exercer leur droit à la liberté d’expression et d’association.

Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir