Bonne nouvelle Deux détracteurs du gouvernement ont été libérés

Seyoum Teshome et Taye Dendea ont été libérés sans inculpation de la prison de Maekelawi le 16 avril. Ces deux hommes avaient été arrêtés le 8 et le 15 mars respectivement.

Seyoum Teshome, éminent blogueur et professeur à l’université d’Ambo, et Taye Dendea, directeur des relations publiques et de la communication pour le Bureau des affaires judiciaires d’Oromia, ont été libérés sans inculpation le 16 avril. Ils étaient détenus à la prison de Maekelawi depuis leur arrestation.

Seyoum Teshome avait été arrêté le 8 mars à son domicile au campus Woliso, dans le centre de l’Éthiopie. Il avait été accusé d’avoir utilisé ses comptes sur les réseaux sociaux pour « organiser un groupe visant à inciter à la violence ». Seyoum Teshome a écrit plusieurs articles de blog critiquant le gouvernement éthiopien, qu’il a publié sur les réseaux sociaux, ainsi que sur le site Internet d’Amnesty International.

Taye Dendea avait été arrêté le 15 mars après avoir exprimé publiquement, lors d’une interview à la radio, ses doutes quant au fait que l’homicide le 8 mars de 11 personnes par les forces fédérales éthiopiennes à Moyale, dans le sud de l’Éthiopie, était une erreur comme l’a affirmé le gouvernement.

Merci à toutes les personnes qui ont envoyé des appels. Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !