GUATEMALA : Romeo Monterrosa Orellana (m), lawyer, his wife and two daughters, aged 10 and 11 Death threats and intimidation

AMR 34/034/2006

Further Information on UA 274/05 (AMR 34/041/2005, 19 October 2005)

Death threats and intimidation

GUATEMALA Romeo Monterrosa Orellana (m), lawyer
His wife and two daughters, aged 10 and 11

27 October 2006
Lawyer Romeo Monterrosa Orellana and his family have not been threatened since the original UA was issued, and their lives have gone back to normal. Between 30 September and 16 October 2005, they suffered intimidation in the form of text messages sent to their mobile phone, suspicious pick-up trucks following them throughout Guatemala City and unsuccessful attempts to break into Romeo Monterrosa’s office.

The authorities did not offer protection to the family, and have not conducted an adequate investigation, but Romeo Monterrosa has asked us to close this action. He is no longer concerned for his or his family’s safety, and he is very grateful for all the support and solidarity he has received.

Many thanks to all who took action on this case. No further action is requested from the UA network.

Le réseau des actions urgentes (AU) a proposé un nombre particulièrement élevé d’actions cette année et la liste n’est pas encore finie ! Fin juin, nous comptions pour 2006 183 AU et 165 mises à jour visant près de 60 pays et mettant en lumière des dizaines de sujets de préoccupation. Côté résultats, plus de 50 AU lancées cette année sont déjà closes dont une grande partie a connu un dénouement positif. Les sujets de préoccupation les plus traités cette année ont été :« craintes pour la sécurité », « craintes de tortures », « mauvais traitement », « peine de mort » et « détention au secret ». Cependant, le réseau des AU continue d’élargir le champ des motifs d’intervention : « privation de nourriture », « santé », « expulsions », etc.
Quelques bonnes nouvelles !
Burundi — libération de deux détenus : Thacien Sibomana et Poppon Mudugu, membres de l’AC Génocide Cirimoso, qui s’efforce de prévenir un nouveau génocide au Burundi, ont été libérés, aucune charge n’ayant été retenue contre eux (AFR 16/0082006).Brésil — Maria Aparecida Denadai n’est plus en danger  : grâce à la campagne menée en sa faveur, elle peut aujourd’hui bénéficier d’une protection policière suffisante et adaptée (AMR 19/004/2006).

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse