Hong Kong. La maltraitance sur des travailleuses migrantes condamnée

Une employeuse de Hong Kong a été reconnue coupable d’avoir infligé des mauvais traitements extrêmes à deux employées de maison migrantes, Erwiana Sulistyaningsih et Tutik Lestari Ningsih. Amnesty International a déclaré que cette affaire devait inciter les autorités à réagir et à mettre un terme à l’exploitation de dizaines de milliers de femmes.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

USA/Mexique : un accord risque de mettre des milliers de vies en danger

Les États-Unis et le Mexique envisagent de reconnaître ce dernier comme « pays tiers sûr » et empêcher ainsi tous demandeurs d’asile de demander protection aux États-Unis. Signez notre pétition