IRAK : Un grand nombre de femmes et d’enfants Détention au secret / Craintes de torture ou de mauvais traitements

MDE 14/019/2007

Action complémentaire sur l’AU 44/07 (MDE 14/011/2007, 23 février 2007)

Personnes libérées : Iqbal Ibtissam (f), âgée d’une trentaine d’années, Amal Ibtissam (f), sa sœur, âgée d’une trentaine d’années et la fille d’Amal Ibtissam, un nourrisson

21 mars 2007

Amnesty International a appris qu’Iqbal Ibtissam et sa sœur Amal, ainsi que la petite fille de cette dernière, avaient été libérées sans inculpation le 19 mars. Trente cinq femmes au total auraient été remises en liberté, avec leurs enfants, mais certaines sources indiquent qu’un nombre indéterminé de femmes et d’enfants restent détenus au secret dans un centre de détention improvisé, une ancienne école du quartier Hay al Ansar à Najaf, au sud de Bagdad. Amnesty International ne dispose d’aucune information concernant leurs conditions de détention.

Le 29 janvier 2007, les forces de sécurité irakiennes ont lancé une attaque de grande ampleur dans la zone rurale d’al Zarqa, près de Najaf, avec le soutien de l’armée américaine et de milices progouvernementales. Environ 300 hommes armés, membres d’un groupe religieux qui se nomme lui-même Jund al Sama (L’armée du ciel), auraient péri dans l’offensive. Ils prévoyaient, selon certaines sources, de tuer de hauts dignitaires chiites établis à Najaf. À la suite de l’attaque, les forces de sécurité irakiennes et des milices progouvernementales auraient effectué des descentes chez des membres de la Jund al Sama et dans des habitations des environs, arrêtant un très grand nombre de femmes et d’enfants, dont Iqbal et Amal Ibtissam, ainsi que la fille de cette dernière, un bébé.

INFORMATIONS GÉNÉRALES
D’après certaines sources, des hommes armés de la Jund al Sama (L’armée du ciel) prévoyaient de tuer de hauts dignitaires chiites au moment de la fête religieuse d’Ashura, qui commémore la mort de l’imam al Hussain, au septième siècle. Najaf est un des lieux saints de l’islam chiite, et de hauts dignitaires de cette religion, dont le grand ayatollah Ali al Sistani, y sont établis.

L’Irak est partie au Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP), dont l’article 9 dispose : « Tout individu a droit à la liberté et à la sécurité de sa personne. Nul ne peut faire l’objet d’une arrestation ou d’une détention arbitraire. Nul ne peut être privé de sa liberté, si ce n’est pour des motifs, et conformément à la procédure prévus par la loi. » Ce pays est également partie à la Convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant, dont l’article 37 exige des États parties qu’ils veillent à ce que « nul enfant ne soit privé de liberté de façon illégale ou arbitraire » et à ce que « tout enfant privé de liberté soit traité avec humanité et avec le respect dû à la dignité de la personne humaine, et d’une manière tenant compte des besoins des personnes de son âge ».

ACTION RECOMMANDÉE : dans les appels que vous ferez parvenir le plus vite possible aux destinataires mentionnés ci-après (en anglais ou dans votre propre langue) :

 saluez la libération d’Iqbal et Amal Ibtissam, du bébé de cette dernière, et d’autres femmes et enfants ;

 déclarez-vous préoccupé à l’idée qu’un nombre inconnu de femmes et d’enfants soient encore détenus au secret à Hay al Ansar, à Najaf, où ils risquent d’être torturés ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements ;

 cherchez à obtenir des précisions sur le motif de leur arrestation, ainsi que des informations détaillées sur une éventuelle procédure engagée contre ces personnes ;

 rappelez aux autorités que si ces personnes n’ont pas été inculpées d’une infraction dûment reconnue par la loi, elles doivent être libérées immédiatement.
{{}}

APPELS À : Les adresses électroniques des autorités irakiennes ne fonctionnent pas toujours. Si aucune adresse e-mail n’est fournie, ou si votre courriel vous revient, nous vous invitons à adresser vos appels à l’ambassade d’Irak ou aux représentants diplomatiques de cet État dans votre pays, en demandant qu’ils soient transmis aux personnes suivantes :


Président de la République :
Jalal Talabani
Formule d’appel : Your Excellency, / Monsieur le Président,

Premier Ministre :
Nuri Kamil al-Maliki
Courriers électroniques : iraqigov@yahoo.com
Formule d’appel :
Your Excellency, / Monsieur le Ministre,

Ministre de la Justice
Hashim al-Shibli
Courriers électroniques : minister@iraqi-justice.org
deputy@iraqi-justice.org
Formule d’appel :
Your Excellency, / Monsieur le Ministre,

Ministre des Affaires étrangères :
Hoshyar Zebari
Courriers électroniques : press@iraqmofa.net
Formule d’appel :
Your Excellency, / Monsieur le Ministre,

Ambassade de la République d’Irak
Avenue F.D. Roosevelt 115
1050 Bruxelles
Fax : 02.374.76.15
Email : ambassade.irak@skynet.be

PRIÈRE D’INTERVENIR IMMÉDIATEMENT. APRÈS LE 2 MAI 2007, VÉRIFIEZ AUPRÈS DE VOTRE SECTION S’IL FAUT ENCORE INTERVENIR. MERCI.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.