IRAN : Karim Fahimi Death penalty/Imminent execution

MDE 13/069/2006

Further Information on UA 289/05 (MDE 13/069/2005, 14 November 2005) -

Death penalty/Imminent execution

IRAN : Karim Fahimi (m), also known as Karim Shalo

20 June 2006

Karim Fahimi, who had been sentenced to death for drinking alcohol, reportedly had his death sentence commuted after he signed an undertaking not to drink alcohol for the rest of his life. He was released at the end of May.

He had been convicted by a court in the city of Sardasht, western Iran. It was at least the third time he had been convicted of the offence : under article 174 of the Iranian Penal Code, the penalty for consuming any intoxicant is 100 lashes ; under article 179, this penalty may be handed down twice, but a third conviction carries the death penalty.

Many thanks to all who sent appeals. No further action is requested from the UA network.

Communication au réseau Actions Urgentes d’AIBF Juin 2006

La première action urgente lancée par Amnesty date du 19 mars 1973 suite à l’arrestation d’un professeur d’économie au Brésil, Luiz Rossi. Le bureau de la sécurité et de l’ordre public à San Paolo, fut submergé par une avalanche de lettres de membres d’Amnesty. « J’ai eu l’impression que le chef du bureau de la sécurité et de l’ordre public se sentait mal à l’aise et sous pression du fait de cette soudaine attention internationale à son égard » dira sa femme en 1996. À l’origine de cette action urgente, Scott Harrison et Ellen Moore, un couple établi à San Francisco qui redistribuait les fax et télégrammes reçus de Londres. À l’époque, il s’agit du seul bureau chargé de faire écho aux actions produites par le Secrétariat International à Londres. Pour en savoir plus sur leur histoire et les tous débuts des Actions Urgentes : http://www.amnestyinternational.be/doc/article8071.html
Le bureau des actions urgentes d’Amnesty Belgique, grâce à vous, grâce à ses milliers de participants, continue ce travail crucial et important. Nous vous en remercions.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.