Bonne nouvelle Le militant Dahmane Kerami a été libéré

Dahmane Kerami, un militant algérien, a été libéré le 31 décembre 2016 après avoir passé un an derrière les barreaux pour avoir participé en 2014 et 2015 à des mouvements de protestation sociale pacifiques à Tamanrasset, dans le sud de l’Algérie.
Le 7 octobre 2015, le tribunal de première instance de Tamanrasset a déclaré le militant algérien Dahmane Kerami, ainsi que six autres coaccusés, coupables de « rébellion », d’avoir pris part à des « attroupements non armés » et d’avoir « incité » d’autres personnes à y participer, car ils avaient pris part à des manifestations pacifiques en 2014 et 2015. Ils ont tous été condamnés à un an d’emprisonnement et à des amendes de 5 000 dinars algériens. Le 21 décembre 2015, la Cour d’appel de Tamanrasset a suspendu les peines d’emprisonnement de six des accusés et a confirmé la peine d’un an d’emprisonnement de Dahmane Kerami. Dahmane Kerami et ses six coaccusés avaient également été condamnés à un an d’emprisonnement dans le cadre d’une autre affaire, également liée à une manifestation pacifique, avant d’être graciés le 5 juillet 2016 à l’occasion de la fête de l’indépendance de l’Algérie. Dahmane Kerami était cependant resté en prison pour purger sa peine d’emprisonnement liée à cette première affaire. En avril 2016, il a été transféré à la prison de Menea, près de Ghardaia, à plus de 1 060 km de Tamanrasset, dans le sud de l’Algérie, où il a fini de purger sa peine d’emprisonnement. Il a été remis en liberté le 31 décembre 2016.
Dahmane Kerami a été incarcéré pour avoir participé à des manifestations pacifiques visant à défendre les droits de mineurs licenciés par une entreprise locale exploitant une mine d’or, ainsi qu’à des sit-in dénonçant les conséquences environnementales de l’exploitation du gaz de schiste par fracturation hydraulique dans cette zone, au sein d’un groupe contestataire local nommé « Ma Frat » (signifiant « Ça n’a pas été résolu » en arabe algérien familier). Amnesty International continuera à suivre les développements liés aux autres membres du groupe poursuivis pour avoir manifesté pacifiquement, dont récemment, pour demander aux autorités algériennes de fournir une clinique et d’autres services élémentaires à leurs quartiers pauvres. Pour plus d’informations, veuillez vous référer à une déclaration publique publiée par Amnesty International le 10 février.

J'agis

Merci à toutes les personnes qui ont envoyé des appels. Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes.


Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Stop à la cruauté des USA envers celles et ceux qui ont besoin de protection

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d’asile : signez la pétition !