Bonne nouvelle Le président a gracié deux hommes condamnés à mort

James Gatdet et William Endley ont bénéficié d’une grâce présidentielle le 31 octobre 2018. Le président a également ordonné l’expulsion immédiate de William Endley vers son pays d’origine, l’Afrique du Sud. Ils ont été libérés le 2 novembre.

James Gatdet, ancien porte-parole de l’Armée populaire de libération du Soudan-Opposition (APLS-Opposition), et William Endley, ressortissant sud-africain et ancien conseiller du leader de l’opposition sud-soudanais, Riek Machar, ont été libérés le 2 novembre. Ils ont été graciés par le président sud-soudanais Salva Kiir au cours des cérémonies auxquelles Riek Machar a participé à Djouba, la capitale, organisées dans le cadre du dernier accord de paix visant à mettre fin à près de cinq ans de conflit armé dans le pays. Le président a également ordonné l’expulsion immédiate de William Endley vers l’Afrique du Sud.

James Gatdet a été condamné à mort le 12 février après avoir été déclaré coupable de trahison. William Endley a quant à lui été déclaré coupable d’espionnage, de terrorisme et de tentatives de renversement d’un gouvernement établi constitutionnellement et condamné à mort le 23 février.

Merci à toutes les personnes qui ont envoyé des appels.

Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes.

Ceci est la deuxième mise à jour de l’AU 240/17. Pour plus d’informations : https://www.amnesty.org/fr/documents/afr65/8036/2018/fr/

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Viêt-Nam : annulez la condamnation à mort de Hồ Duy Hải

Le Viêt-Nam est l’État d’Asie ayant pratiqué le plus d’exécutions à mort en 2018. Hồ Duy Hải a été condamné sur base d’ « aveux » obtenus sous la torture. Signez la pétition.