Bonne nouvelle Libération d’un défenseur des droits humains

Le prisonnier d’opinion saoudien Issa al Nukheifi a été libéré après avoir purgé une peine d’emprisonnement en raison de ses activités en faveur des droits humains. Le prisonnier d’opinion Issa al Nukheifi, défenseur des droits humains et membre de l’Association saoudienne des droits civils et politiques (ACPRA), a été libéré le 6 avril, à l’issue d’une peine d’emprisonnement de trois ans et huit mois. Il demeure sous le coup d’une interdiction de voyager pendant quatre ans et d’utiliser les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter. Issa al Nukheifi a été arrêté le 15 septembre 2012, soit trois semaines après avoir déclaré à la télévision que les autorités locales de la région de Jazan, dans le sud-ouest du pays, s’étaient rendues coupables de corruption et de nombreuses violations des droits humains, en particulier de l’expulsion forcée des habitants de la zone frontalière avec le nord du Yémen en 2009. Il a été détenu pendant cinq mois avant que l’affaire ne soit transmise d’abord au tribunal pénal de La Mecque, qui a refusé de s’en saisir, puis au tribunal pénal spécial de Riyadh, qui l’a condamné le 29 avril 2013 à une peine de trois ans d’emprisonnement suivie d’une interdiction de voyager pendant quatre ans, principalement en vertu de l’article 6 de la Loi relative à la lutte contre la cybercriminalité. Le tribunal a aussi ordonné la fermeture de ses comptes sur Facebook et Twitter. En juin 2013, un juge du même tribunal a informé Issa al Nukheifi que sa condamnation avait été confirmée en appel et sa peine, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse