Bonne nouvelle Libération d’une prisonnière d’opinion

La manifestante pacifique, Myat Nu Khaing, a été libérée de prison à la faveur d’une grâce présidentielle le 17 avril, au Myanmar.

Myat Nu Khaing, médecin et ancienne candidate aux élections législatives, a été libérée de la prison d’Insein, à Yangon, la plus grande ville du Myanmar, le 17 avril. Elle a été libérée à la faveur d’une grâce présidentielle dont 83 détenus ont bénéficié, notamment des prisonniers d’opinion pour lesquels Amnesty International a fait campagne.

Elle avait été condamnée à un an d’emprisonnement le 31 mars 2016 en raison de sa participation à une manifestation pacifique le 29 décembre 2014. Cette manifestation avait été organisée pour demander aux autorités d’enquêter sur l’homicide d’une manifestante – Khin Win – tuée par balle par la police sur le site de la mine de cuivre controversée de Letpadaung. Elle avait été arrêtée le 17 octobre 2015, soit 10 mois après la manifestation, et avait été inculpée de plusieurs infractions pénales dans le cadre d’une affaire qu’Amnesty International considère comme ayant été motivée par des considérations politiques.

Bien qu’Amnesty International salue la libération de Myat Nu Khaing, il n’en reste pas moins qu’elle n’aurait, de toute façon, jamais dû être emprisonnée.
Merci à toutes les personnes qui ont envoyé des appels. Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes.

Ceci est la deuxième mise à jour de l’AU 237/15. Pour plus d’informations : https://www.amnesty.org/fr/documents/ASA16/3768/2016/fr/.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.