Bonne nouvelle Libération de dirigeants étudiants

Les dirigeants étudiants Phyoe Phyoe Aung et Lin Htet Naing (alias James ou Aung Thant Zin) ont été libérés le 8 avril, suite à l’abandon de toutes les charges retenues contre eux au Myanmar.

Phyoe Phyoe Aung et son époux, Lin Htet Naing, dirigeants étudiants et membres de la Fédération des syndicats étudiants de Birmanie (ABFSU), ont été libérés le 8 avril, suite à l’abandon de toutes les charges retenues contre eux. Le nouveau gouvernement avait annoncé la veille qu’il s’efforcerait de faire libérer tous les prisonniers d’opinion au plus tôt.

Phyoe Phyoe Aung, secrétaire générale de l’ABFSU, était détenue depuis qu’elle avait été arrêtée, le 10 mars 2015, dans le cadre d’une violente opération de répression menée par la police contre des manifestants étudiants, pacifiques pour la plupart, dans la ville de Letpadaung (région de Bago). Ces étudiants protestaient contre la nouvelle Loi relative à l’éducation nationale, qui limite les libertés académiques selon eux. Phyoe Phyoe Aung et des dizaines d’autres militants étudiants ont été inculpés de diverses infractions pénales. En tant que personnalité de premier plan du mouvement étudiant, celle-ci a aussi été inculpée plus tard de multiples chefs pour avoir organisé sans autorisation plusieurs manifestations pacifiques entre novembre 2014 et mars 2015. Elle encourait plus de 13 ans d’emprisonnement.

Son époux, Lin Htet Naing, membre du Comité exécutif central de l’ABFSU, a été arrêté le 3 novembre 2015 après avoir passé des mois dans la clandestinité. Les charges retenues contre lui étaient motivées par des considérations politiques : il devait répondre de sa participation à une manifestation organisée le 10 mars 2015 à Yangon en réaction à la violente opération de répression de Letpadaung. Comme son épouse, il a été inculpé d’avoir manifesté sans autorisation entre novembre 2014 et mars 2015. Il était passible de plus de neuf ans d’emprisonnement.

Phyoe Phyoe Aung et Lin Htet Naing n’auraient jamais dû être emprisonnés. Amnesty International continue de mener campagne en faveur de la libération de tous les prisonniers d’opinion au Myanmar.

Merci à toutes les personnes qui ont envoyé des appels. Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes.

Ceci est la deuxième mise à jour de l’AU 252/15. Pour plus d’informations : https://www.amnesty.org/fr/documents/asa16/3492/2016/fr/.
Noms : Phyoe Phyoe Aung (f) et Lin Htet Naing (h)

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.