NÉPAL : Hom Bahadur Bagale CRAINTES DE TORTURE

ASA 31/013/2006

Informations complémentaires sur l’AU 66/06 (ASA 31/014/2006 du 23 mars 2006)

CRAINTES DE TORTURE

NÉPAL : Hom Bahadur Bagale (h), sous-inspecteur de police, 41 ans

Londres, le 29 mars 2006

Hom Bahadur Bagale a été libéré le 28 mars sur l’ordre de la Cour suprême. Le Centre for Victims of Torture (CVICT, Centre d’aide aux victimes de torture) avait introduit une requête en habeas corpus (procédure permettant la comparution immédiate d’un détenu devant une autorité judiciaire, afin de contester la légalité de la détention et de permettre ainsi une éventuelle remise en liberté) en sa faveur le 24 mars. La Cour a statué que sa détention était illégale et a enjoint à la police de le relâcher immédiatement.

Hom Bahadur Bagale, dans un uniforme râpé, est sorti libre du tribunal. Il a déclaré à des journalistes que la police l’avait torturé et l’avait menacé de lui infliger de nouveaux actes de torture pendant qu’il était en détention.

Dans un communiqué de presse, le CVICT a indiqué : « [Ce succès] est le résultat de l’action courageuse que nous avons menée tous ensemble. Nous tenons à vous exprimer nos remerciements les plus sincères pour votre soutien, et nous sommes convaincus que la solidarité dont nous avons fait preuve dans ce combat en faveur de valeurs communes, les droits humains et la justice, portera de beaux fruits et s’inscrira dans la durée. »

Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du Réseau Actions urgentes.
Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.