Bonne nouvelle Azza Soliman est libre !

Une cour d’appel a confirmé la relaxe de 17 personnes – dont la défenseure des droits des femmes Azza Soliman – qui avaient été témoins de l’homicide de la militante Shaima al Sabbagh.

Azza Soliman et 16 autres personnes ayant assisté à l’homicide par balle de Shaimaa al Sabbagh, 32 ans, ont été relaxées le 24 octobre par la cour d’appel de Qasr al Nil. En vertu de la législation draconienne encadrant les manifestations, elles étaient accusées d’avoir manifesté illégalement et troublé l’ordre public.

Le tribunal correctionnel de Qasr al Nil avait relaxé les prévenus de toutes les charges le 23 mai mais le ministère public avait interjeté appel trois jours plus tard.

Azza Soliman a remercié Amnesty International de son soutien et de sa solidarité, qui lui ont donné de la force « face à l’injustice et au désespoir »
Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.
Ceci est la septième mise à jour de l’AU 80/15. Pour plus d’informations : https://www.amnesty.org/fr/documents/mde12/2595/2015/fr/.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !