RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO (RDC) : Joseph Dunia Ruyenzi (h), avocat Menaces de mort / Craintes pour la sécurité / Craintes d’arrestation arbitraire

AFR 62/007/2007

Informations complémentaires sur l’AU 43/07 (AFR 62/005/2007, 22 février 2007)

Menaces de mort / Craintes pour la sécurité / Craintes d’arrestation arbitraire

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO (RDC) Joseph Dunia Ruyenzi (h), avocat

28 février 2007
L’ordre illégal d’arrêter l’avocat Joseph Dunia Ruyenzi a été annulé le 23 février lors d’une audience en appel à Goma, dans l’est de la RDC. Au tribunal, le procureur général de Goma, qui avait introduit le recours au nom de Maître Dunia, a cité l’Action urgente lancée par Amnesty International comme un exemple de l’indignation de la communauté internationale devant l’ordre de faire arrêter l’avocat. Joseph Dunia Ruyenzi tient à remercier les membres d’Amnesty International qui se sont mobilisés pour lui.

Maître Dunia avait demandé la récusation du président du tribunal chargé de juger une affaire de fraude, le 8 février, au motif que le dossier présentait un conflit d’intérêts pour le magistrat. Bien que cette procédure soit parfaitement conforme au droit congolais, le juge a arbitrairement ordonné l’emprisonnement de Maître Dunia, pour une période de six mois, pour « outrage à la magistrature ». Le 20 février, alors qu’il préparait un recours contre l’ordre du juge, Joseph Dunia Ruyenzi a reçu dans son bureau la visite d’un homme prétendant appartenir aux services de sécurité. Il a conseillé à l’avocat de quitter le pays « pour sa propre sécurité ». Lorsque Joseph Dunia Ruyenzi lui a demandé pourquoi, l’homme lui a recommandé de ne pas « créer des affaires qui compliquent les juges ».

Aucune action complémentaire n’est requise de la part du Réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Amnesty International surveille la situation de Maître Dunia.

Le B-A.BA du membre des Actions Urgentes
Nous ne remercions jamais assez les membres des Actions Urgentes (AU) pour le temps et l’engagement dont ils font preuve chaque mois : sans eux, le réseau des AU n’aurait pas le poids qu’il a face aux autorités que nous visons. Pourtant, et on ne peut leur en vouloir, certains participants se désinscrivent très vite, souvent parce qu’ils ne s’étaient pas rendu compte de ce à quoi ils s’étaient engagés. Voici une sorte de charte du participant pour éviter les malentendus :

 Agir le plus vite possible pour la/les personnes visées par l’action.

 Respecter les consignes d’écritures fournies avec l’action : attention, nous ne fournissons pas de modèle de lettre.

 Faire suivre à l’équipe des AU toute réponse d’ambassades ou des autorités suite à l’envoi d’une lettre/fax/e-mail.

 Nous tenir informés de votre changement d’adresse (même – et surtout – d’e-mail).

 Quand vous agissez pour une action urgente, vous vous engagez à agir pour toutes les mises-à-jour (ou "follow-up" dans notre jargon) qui suivront et qui souvent vous demandent de continuer à agir. Par contre, ces mises-à-jour ne sont pas comptabilisées dans votre quota mensuel d’actions.

Vous retrouverez les bonnes nouvelles du mois ici :
http://www.amnestyinternational.be/doc/article9176.html

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Mariée de force, violée et condamnée à mort

Mariée de force, Noura Hussein a été violée par son mari. Elle l’a tué en légitime défense : le Soudan l’a condamnée à mort. Agissez pour elle : signez notre pétition