Royaume-Uni : Jamil el Banna Renvoi forcé / Craintes de torture

ACTIONS URGENTES

Royaume-Uni : Jamil el Banna (h), ressortissant jordanien

Informations complémentaires sur l’AU 196/07 (EUR 45/014/2007) -

Renvoi forcé / Craintes de torture

EUR 45/015/2007 7 août 2007

Le 7 août 2007, le Ministère britannique des Affaires étrangères et du Commonwealth a diffusé un communiqué de presse indiquant que le ministre des Affaires étrangères avait écrit à la secrétaire d’État américaine afin de « demander que soient libérés de Guantánamo Bay et renvoyés au Royaume-Uni cinq hommes qui, s’ils ne sont pas des sujets britanniques, résidaient ici légalement avant leur arrestation ».

Jamil el Banna est l’un des cinq hommes dont les autorités britanniques demandent la libération et le renvoi au Royaume-Uni. Elles ont précisé que les négociations avec les États-Unis pourraient prendre du temps. Néanmoins, selon toute apparence, Jamil el Banna va finalement être autorisé à rentrer au Royaume-Uni et à rejoindre sa famille, dont il est séparé depuis plus de quatre ans et demi. Il semble également que soit écarté tout risque immédiat de transfert dans son pays d’origine, la Jordanie, où il aurait été à craindre qu’il ne soit torturé ; le Royaume-Uni avait déjà reconnu le danger qu’il courait en lui accordant le droit d’asile.

Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Aucune action complémentaire n’est requise.

Toutes les infos

Infos liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse