Bonne nouvelle Six militants de lucha libérés de force

Le 26 juillet, six militants du mouvement de jeunes Lutte pour le changement (LUCHA) ont été libérés de force de prison à la suite d’une grâce accordée le 22 juillet par le président Joseph Kabila.

Le 22 juillet, le président Joseph Kabila a émis une ordonnance graciant à titre individuel Rebecca Kavugho, Serge Sivyavugha, Justin Kambale Mutsongo, Melka Kamundu, John Anipenda et Ghislain Muhiwa.

Cependant, dans une déclaration publique du 23 juillet, ces six militants ont rejeté la grâce en signe de solidarité avec les autres prisonniers politiques et d’opinion, notamment Fred Bauma, Yves Makwambala, Bienvenu Matumo et d’autres jeunes militants en attente de jugement à Kinshasa. En outre, ils ont indiqué qu’ils avaient purgé presque l’intégralité de leurs peines, qui devaient arriver à terme le 16 août, soit moins d’un mois plus tard.

Dans une interview accordée le 24 juillet à Radio France internationale (RFI), le ministre de la Justice a déclaré qu’ils seraient libérés de force, ce qui a été fait le 26 juillet.

Les six militants de LUCHA avaient été arrêtés le 16 février au matin alors qu’ils préparaient des documents pour une grève nationale organisée par l’opposition. Ils ont été jugés et condamnés à six mois d’emprisonnement pour « tentative d’incitation à la désobéissance » le 24 février.

Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.

Ceci est la deuxième mise à jour de l’AU 37/16. Pour plus d’informations : https://www.amnesty.org/fr/documents/afr62/3530/2016/fr/.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse