SYRIE Ali Sayed al Shihabi Détention au secret / Craintes de torture ou de mauvais traitements / Prisonnier d’opinion présumé

MDE 24/003/2007 
  

Informations complémentaires sur l’AU 222/06 (MDE 24/052/2006, 18 août 2006) et sa mise à jour (MDE 24/064/2006, 19 octobre 2006)

Détention au secret / Craintes de torture ou de mauvais traitements / Prisonnier d’opinion présumé

SYRIE Ali Sayed al Shihabi (h), professeur d’anglais, 50 ans
  

10 janvier 2007

Ali Sayed al Shihabi a été libéré le 9 janvier à la faveur d’une amnistie présidentielle. Il a tenu à remercier « tous ceux qui se sont mobilisés pour moi : les avocats, les membres d’Amnesty International et toutes les autres organisations internationales. »
Arrêté le 10 août 2006, il a manifestement été détenu au centre d’Al Amn al Dawla (Sûreté de l’État) à Kafr Sousseh (Damas). En octobre, il a été transféré dans la prison d’Adhra, dans la banlieue de Damas.
Ali Sayed al Shihabi était apparemment accusé d’avoir « sciemment diffusé à l’étranger des informations fausses ou déformées, susceptibles de porter atteinte à la réputation de l’État ou à sa santé financière » et d’« appartenance à une organisation sociale internationale sans autorisation des pouvoirs publics ».
Ali Sayed al Shihabi a signé des articles sur des problèmes politiques et sociaux, diffusés notamment via le site Internet Hiwar al-Mutamedn ( « dialogue civilisé » ). Deux de ses livres concernant des questions de société ont également été publiés en Syrie. Ali Sayed al Shihabi est un ancien prisonnier d’opinion. Il a été détenu entre 1982 et 1991 en raison de son appartenance à un parti politique interdit, le Hizb al Amal al Shuyui (Parti d’action communiste, PAC), mouvement qu’il a depuis quitté.

Aucune action complémentaire n’est requise de la part du Réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.

**********************************************************************************************************
Bonne Année 2007 !
Vous êtes inscrits/tes au réseau des actions urgentes, mais vous n’avez plus le temps de prendre en charge les appels qui vous sont envoyés ? Pour l’Équipe des actions urgentes, cela ne pose pas de problèmes à partir du moment où vous nous le faites savoir. Donc, nous profitons de cette communication de décembre pour vous demander, si vous n’êtes plus en mesure d’agir, de nous le signifier : ua@aibf.be/Fax : 02.537.37.29/Tél : 02.538.81.77 (bureau des actions urgentes).
Les bonnes nouvelles
Maldives—Jennifer libérée. Le 16 août dernier, la prisonnière de conscience et journaliste Jennifer Latheef a été libérée après plus de 10 mois de détention et alors qu’elle avait été condamnée à 10 années de prison pour « terrorisme ». « Les militants d’Amnesty partout dans le monde ont pesé lourd dans ma libération. » Depuis sa libération, Jennifer Latheef a effectué une tournée en Europe et au SI.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !