Bonne nouvelle Un défenseur koweïtien des droits humains a été acquitté

Le défenseur koweïtien des droits humains Nawaf al Hendal a été acquitté le 1er mars, avec 10 autres hommes, de plusieurs charges dont « rassemblement illégal ».

Le militant des droits humains Nawaf al Hendal et 10 autres hommes ont été acquittés par un tribunal correctionnel le 1er mars. Ils avaient déjà été libérés sous caution.

Ils étaient inculpés de « participation à un rassemblement de plus de cinq personnes sur une place publique », « participation à une manifestation illégale » et « non-obéissance aux ordres de dispersion ». Lors de la troisième audience, le 26 janvier, le juge n’avait pas autorisé l’avocat de Nawaf al Hendal à procéder au contre-interrogatoire du policier dont le témoignage avait été entendu au tribunal, et lui avait demandé de présenter son affaire sur-le-champ, sans préparation. L’avocat s’est plaint au président du tribunal. Une semaine plus tard, le juge a reporté l’audience au 16 février, pour lui permettre de présenter sa défense.

Nawaf al Hendal avait été arrêté le 23 mars 2015 alors qu’il observait le déroulement d’une manifestation non violente organisée par des groupes koweïtiens d’opposition réclamant des réformes, dont « le respect de la liberté d’expression et de réunion comme le garantit la Constitution », « la libération des prisonniers d’opinion » et « l’abolition des procédures injustes de déchéance de nationalité en représailles pour des raisons politiques ». Il a été frappé durant son arrestation et son téléphone lui a été confisqué.
Quinze autres hommes ont été arrêtés ; 11 d’entre eux, dont Nawaf al Hendal, ont été libérés sous caution deux jours plus tard, tandis que les cinq autres ont été libérés le lendemain et leurs affaires soumises à la Cour pénale.

Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à toutes celles et tous ceux qui ont envoyé des appels.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir