Bonne nouvelle Un détenu n’est plus maintenu au secret

Raúl Isaías Baduel, général à la retraite incarcéré depuis le 12 janvier dans la prison militaire vénézuélienne de Ramo Verde, a finalement été autorisé à consulter son avocat et à voir sa famille, après avoir été maintenu un temps en détention au secret, et a été présenté à un tribunal compétent. Raúl Isaías Baduel a finalement réussi à entrer en contact avec son avocat et avec des membres de sa famille, alors que les autorités lui avaient interdit de recevoir leur visite le 21 janvier. Quelques jours plus tard, le 26 janvier, sa détention au secret avait été signalée au bureau de la procureure générale et au médiateur. Raúl Isaías Baduel n’avait pas non plus été déféré devant un tribunal militaire, comme le prévoyait pourtant le mandat d’arrêt décerné à son encontre. Au cours de la semaine débutant le 5 février, l’avocat de Raúl Isaías Baduel et sa famille ont repris contact avec lui. De plus, à la suite de pressions internationales, y compris d’Amnesty International, le détenu a été présenté à une cour d’appel militaire, devant laquelle il a été déféré pour une audience consacrée aux nouvelles charges retenues contre lui. Le général en retraite, ancien ministre de la Défense du gouvernement du président Hugo Chávez, est détenu au Centre national des accusés militaires (CENAPROMIL) de Ramo Verde à Los Teques, près de Caracas, la capitale. Le 12 janvier, Raúl Isaías Baduel, qui critique ouvertement le gouvernement actuel, a été arrêté par des représentants de la Direction du renseignement militaire, après que sa liberté conditionnelle (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse