Bonne nouvelle Un jeune militant libéré sans condition

Alain Didah Kemba, porte-parole du mouvement de jeunesse tchadien Iyina, a été libéré sans condition le 26 février, après avoir été présenté au procureur. Il ne se trouvait plus en détention depuis trois jours pour raisons de santé. Il avait du mal à se tenir debout car il avait été, selon ses propres déclarations, roué de coups lors d’un interrogatoire. Il n’a jamais été inculpé. Alain Didah Kemba, porte-parole du mouvement de jeunesse tchadien Iyina (« Nous sommes fatigués », en arabe local), a été libéré sans condition le 26 février, après avoir été présenté au procureur ; celui-ci a décidé de ne pas l’inculper. Alain Didah Kemba ne se trouvait plus en détention depuis le 23 février pour raisons de santé. Avant sa libération, son avocat avait expliqué à Amnesty International que son client pouvait à peine se tenir debout et qu’il avait indiqué que des policiers lui avaient asséné des coups sur les articulations des jambes et la plante des pieds pendant un interrogatoire. Alain Didah Kemba a été arrêté le 19 février en début de matinée par un policier. Plus tard dans la journée, le porte-parole de la police a indiqué aux médias qu’Alain Didah Kemba avait été interpellé par un commandant de police alors qu’il s’apprêtait à brûler un pneu avec l’essence contenue dans la bouteille qu’il tenait. Son avocat a obtenu les mêmes informations lorsqu’il s’est rendu au siège de la police pour demander des nouvelles de son client. Le même jour, le ministère public a affirmé à Amnesty International ne rien savoir de l’arrestation d’Alain (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

USA/Mexique : un accord risque de mettre des milliers de vies en danger

Les États-Unis et le Mexique envisagent de reconnaître ce dernier comme « pays tiers sûr » et empêcher ainsi tous demandeurs d’asile de demander protection aux États-Unis. Signez notre pétition