Bonne nouvelle Un militant indépendantiste biafrais a été libéré

Sunday Chucks Obasi (30 ans), qui avait été enlevé à son domicile, situé à Amuko Nnewi (État d’Anambra), le 16 août 2016 par des agents des forces de sécurité nigérianes, a été libéré sous caution.
Sunday Chucks Obasi, un militant indépendantiste biafrais âgé de 30 ans, qui avait été enlevé par cinq hommes armés soupçonnés d’être des agents des forces de sécurité vers 21 heures le 16 août 2016 devant son domicile, dans la ville d’Amuko Nnewi (État d’Anambra), a été libéré sous caution en décembre 2016. Sa famille a décidé de garder privée la nouvelle de sa libération jusqu’à aujourd’hui, afin de lui permettre de se remettre des blessures qu’il a reçues en prison.

Lors d’une interview avec un chercheur d’Amnesty Nigeria, Sunday Chucks Obasi a remercié Amnesty International. Sunday Chucks Obasi a été détenu au secret au Service de sécurité de l’État d’Anambra, où il dit qu’il a été maltraité et gravement torturé au cours d’interrogatoires par des agents de la sécurité au sujet du mouvement Peuple indigène du Biafra.

Il a comparu devant un tribunal pour la première fois depuis son arrestation le 9 décembre 2016 et a été inculpé d’obstruction à l’accomplissement des fonctions d’agents du Service de sécurité de l’État. Une seconde audience prévue pour le 3 mars 2017 a été repoussée au 6 mai car les agents du Service de sécurité de l’État n’étaient pas disponibles pour apporter des preuves.

J'agis

Merci à toutes les personnes qui ont envoyé des appels. Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes.


Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées