Bonne nouvelle Un photographe bahreînite libéré

Le photographe et prisonnier d’opinion, Ahmad Fardan, a été libéré le 18 avril, après avoir purgé sa peine de trois mois d’emprisonnement. Le prisonnier d’opinion, Ahmad Fardan, a été libéré le 18 avril, après avoir purgé sa peine de trois mois d’emprisonnement. Il avait été condamné le 17 février 2015 pour « tentative de participation à un rassemblement public » dans le cadre d’une manifestation le 16 décembre 2013 dans le village d’Abu Saiba, à l’ouest de Manama, la capitale de Bahreïn ; manifestation qu’il comptait couvrir en tant que photographe. Il avait été arrêté le 26 décembre 2013 et libéré le 9 janvier 2014. Il a été emprisonné à nouveau le 3 février 2016, lorsque sa peine de trois mois d’emprisonnement a été confirmée par une cour d’appel. Ahmad Fardan avait déclaré à l’Unité spéciale d’enquête qui lui avait rendu visite en prison le 9 janvier 2014, à la suite de la publication d’une Action urgente sur son affaire par Amnesty International, qu’il avait été victime d’actes de torture et d’autres mauvais traitements lors de son transfert et de son interrogatoire à la Direction des enquêtes criminelles à Manama. À la connaissance d’Amnesty International, aucune enquête n’a été menée sur les allégations de torture d’Ahmad Fardan par l’Unité spéciale d’enquête. Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du Réseau Actions urgentes. Amnesty International continuera de suivre l’évolution de la situation d’Ahmad Fardan. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Ceci est la troisième mise à jour (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.