Bonne nouvelle Un professeur a été libéré

Le professeur tunisien Abdelfattah Said a été libéré. Son affaire a été classée en appel le 5 février.

Le professeur de mathématiques Abdelfattah Said avait été arrêté par les services de police antiterroriste le 7 juillet 2015, au sujet d’une vidéo concernant l’attentat de juin 2015 contre un hôtel de la ville de Sousse qu’il avait publiée sur sa page Facebook. Les accusations de terrorisme et de diffamation portées à son encontre avaient été abandonnées, mais il avait été condamné à un an de prison pour « diffusion volontaire de fausses nouvelles », au titre de l’article 306 du Code pénal tunisien.

Après près de sept mois d’emprisonnement, Abdelfattah Said a été libéré de la prison d’al Mornaguia, à Tunis, tard dans la soirée du 5 février, sur décision de la cour d’appel qui a abandonné les charges portées à son encontre et classé l’affaire.

Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.

Ceci est la deuxième mise à jour de l’AU 230/15. Pour plus d’informations : https://www.amnesty.org/fr/documents/mde30/2677/2015/fr/.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse