Bonne nouvelle Un professeur d’université palestinien a été libéré

Ahmad Qatamesh, professeur d’université, a été libéré de détention administrative par les autorités israéliennes le 13 août. Son ordre de détention de trois mois n’a pas été renouvelé après son expiration. Il a pu rentrer chez lui à Ramallah, en Cisjordanie occupée, et a retrouvé sa famille. Ahmad Qatamesh était un prisonnier d’opinion.
Les autorités israéliennes ont libéré Ahmad Qatamesh, 67 ans, le 13 août après l’expiration de son ordre de détention administrative. Ce dernier avait été émis par le commandant militaire de l’armée israélienne en Cisjordanie occupée, le 17 mai. L’ancien prisonnier d’opinion a été détenu sans inculpation ni procès dans la prison d’Ofer, près de Ramallah, pendant trois mois. Ahmad Qatamesh a été arrêté une première fois par des soldats israéliens lors d’un raid à son domicile à Ramallah le 14 mai, juste avant l’aube.
Tandis qu’Ahmad Qatamesh explique qu’il n’a pas été confronté à de la violence directe en détention, il a dit à Amnesty International : « Le système de détention administrative est par nature violent. C’est un outil pour réduire une personne au silence, l’isoler et voler sa vie. C’est un système qui refuse aux gens le droit de se défendre et même de savoir quelles sont les charges retenues contre eux. Son utilisation est purement politique. »
Ahmad Qatamesh a ajouté : « Je suis docteur en sciences politiques, j’écris souvent et je donne beaucoup de séminaires contenant des analyses politiques. Je ne suis pas quelqu’un de violent, et je ne prône pas non plus la violence. Ce n’est pas ma violence qu’ils craignent, ce sont mes idées et mes analyses. J’ai passé plus de huit ans et demi de ma vie en détention administrative, récemment pendant trois mois, car je refuse de me taire. »
Ahmad Qatamesh a encouragé Amnesty International à continuer sa campagne contre l’utilisation abusive de la détention administrative en Israël : « De tout mon cœur, une fois de plus, je remercie les personnes qui m’ont témoigné leur solidarité durant tout ce temps. Cela remonte le moral de savoir que des gens se mobilisent avec vous contre l’injustice. J’espère que nous travaillerons tous pour mettre fin à cette pratique abusive et immorale. »
Il a continué ainsi : « Je voudrais remercier toutes les personnes qui m’ont soutenu lors de ma détention illégale, et je suis reconnaissant envers ceux, même très loin, qui ont solidement pris position pour défendre les droits humains, contre le recours continu à la détention administrative en Israël. »

Nom : Ahmad Qatamesh
Homme

Informations complémentaires sur l’AU 140/17, MDE 15/6968/2017, 22 août 2017

J'agis

Merci à toutes les personnes qui ont envoyé des appels.
Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes.


Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.