Bonne nouvelle Un universitaire disparu est rentré chez lui

Mubashar hasan, éminent universitaire bangladais qui avait disparu et dont on craignait qu’il avait été soumis à une disparition forcée, est rentré chez lui le 22 décembre, au bout de 44 jours.
Mubashar Hasan, qui enseigne à l’université Nord-Sud du Bangladesh, a disparu le 7 novembre 2017 après avoir assisté à Dacca à une réunion du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), qui s’inscrivait dans le cadre d’un projet mené sous l’égide du bureau de la Première ministre du Bangladesh. Mubashar Hasan est un chercheur très réputé sur les groupes religieux au Bangladesh, qui travaille avec des agences des Nations unies et des universités à l’échelon international.
Disparu pendant 44 jours, Mubashar Hasan a été laissé, les yeux bandés, sur une autoroute très fréquentée de Dacca le jeudi 22 décembre, d’où il a ensuite dû retrouver son chemin pour rentrer chez lui en pousse-pousse. Il semblerait qu’il a été poussé hors de la camionnette vers minuit, et qu’on lui a dit « Cours, ne te retourne pas, si tu te retournes, on te tuera ».
Les proches de Mubashar Hasan ont déclaré qu’ils étaient extrêmement soulagés qu’il soit revenu. « Merci Amnesty International pour tout ce que vous avez fait, » a dit Tamanna, la sœur de Mubashar Hasan, à l’organisation.

J'agis

Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes.
Un grand merci à toutes les personnes qui ont envoyé des appels.


Pour une Belgique plus humaine envers les demandeurs d’asile

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !