YÉMEN Yonas Andemariam Habtemariam Renvoi forcé / Craintes de torture

MDE 31/012/2006

Informations complémentaires sur l’AU 302/06 (MDE 31/011/2006 du 13 novembre 2006)

Renvoi forcé / Craintes de torture

YÉMEN Yonas Andemariam Habtemariam (h), ressortissant érythréen

17 novembre 2006

Yonas Andemariam Habtemariam a été conduit sain et sauf dans un pays tiers le 15 novembre 2006.

Détenu à l’aéroport de Sanaa depuis le mois d’octobre, il risquait d’être renvoyé vers l’Érythrée par les autorités yéménites. L’expérience a montré que les demandeurs d’asile expulsés vers l’Érythrée étaient systématiquement arrêtés et soumis à des mauvais traitements, voire des actes de torture, dès leur arrivée.

Yonas Andemariam Habtemariam a été appréhendé en juin 2005 après avoir mené une campagne en faveur de la libération de son père ; celui-ci avait été arrêté par les autorités érythréennes, en raison de ses convictions religieuses semble-t-il. Yonas Andemariam Habtemariam a cependant réussi à s’évader de prison au bout d’un mois et a gagné le Soudan, où il est resté un an environ. En octobre 2006, il a quitté ce pays pour le Yémen, où il a été maintenu en détention quatorze jours dans une prison proche de l’aéroport de Sanaa, avant d’être transféré dans l’aéroport même, dans l’attente de son expulsion.

L’équipe de recherche remercie vivement tous ceux qui ont envoyé des appels. C’est entre autres grâce à ceux-ci que Yonas Andemariam Habtemariam a pu être conduit sain et sauf dans un pays tiers. Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes.

……………………………………………………………………………


Le réseau des actions urgentes
(AU) a proposé un nombre particulièrement élevé d’actions cette année et la liste n’est pas encore finie ! Fin juin, nous comptions pour 2006 183 AU et 165 mises à jour visant près de 60 pays et mettant en lumière des dizaines de sujets de préoccupation. Côté résultats, plus de 50 AU lancées cette année sont déjà closes dont une grande partie a connu un dénouement positif. Les sujets de préoccupation les plus traités cette année ont été :« craintes pour la sécurité », « craintes de tortures », « mauvais traitement », « peine de mort » et « détention au secret ». Cependant, le réseau des AU continue d’élargir le champ des motifs d’intervention : « privation de nourriture », « santé », « expulsions », etc.
Quelques bonnes nouvelles !
Burundi — libération de deux détenus : Thacien Sibomana et Poppon Mudugu, membres de l’AC Génocide Cirimoso, qui s’efforce de prévenir un nouveau génocide au Burundi, ont été libérés, aucune charge n’ayant été retenue contre eux (AFR 16/0082006).Brésil — Maria Aparecida Denadai n’est plus en danger  : grâce à la campagne menée en sa faveur, elle peut aujourd’hui bénéficier d’une protection policière suffisante et adaptée (AMR 19/004/2006).

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.