Bonne nouvelle Un militant et son avocat libérés sans inculpation.

Jean-Marie Kalonji, militant du mouvement de jeunesse Quatrième voie / Il est temps, et son collègue et avocat Sylva Mbikayi ont été libérés sans inculpation le 17 juillet. Les deux hommes étaient détenus au secret par les services de renseignement de l’armée depuis le 23 juin.

Jean-Marie Kalonji et Sylva Mbikayi ont été libérés sans inculpation le 17 juillet, après avoir été détenus au secret pendant 24 jours dans des locaux de l’armée.

Jean-Marie Kalonji avait été arrêté le 23 juin, après avoir été contrôlé par des soldats au niveau d’un checkpoint situé à la sortie d’un camp militaire, à Kinshasa. Quand il avait expliqué qu’il ne pouvait pas leur présenter son passeport parce que ce document se trouvait dans une ambassade à laquelle il avait demandé un visa, les soldats avaient remis en question sa nationalité et avaient fouillé son sac, qui contenait des dépliants présentant la bourse d’études Lumumba, un programme mis en place par le mouvement de jeunesse Quatrième voie / Il est temps. Sylva Mbikayi avait pour sa part été arrêté à son arrivée au camp militaire où Jean-Marie Kalonji était détenu.

Jean-Marie Kalonji est le coordinnateur du mouvement de jeunesse Quatrième voie / Il est temps, qui vise à défendre les droits de la jeunesse congolaise et fait campagne pour la paix et la démocratie en République démocratique du Congo (RDC). Sylva Mbikayi est un avocat qui soutient ce mouvement.

J'agis

Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes.
Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.


Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse