Bonne nouvelle Etats-Unis. Sursis a exécution in extrémis au Texas (Anthony Haynes )

Informations complémentaires sur l’AU : 270/12 Index : AMR 51/089/2012 . Date de publication : 19 octobre 2012 Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Le 18 octobre, la Cour suprême des États-Unis a accordé un sursis à Anthony Haynes environ deux heures et demie avant le moment où il devait être exécuté, au Texas. Il avait été condamné à mort pour le meurtre d’un policier qui n’était pas en service, commis alors qu’il avait 19 ans. Anthony Haynes, 33 ans dont 13 passées dans le couloir de la mort, devait être exécuté dans la salle d’injection létale du Texas le 18 octobre à 18 heures. Vers 15 h 30, la Cour suprême fédérale a annoncé avoir voté en faveur du sursis, à 7 voix pour et 2 contre, afin de se donner le temps de décider s’il y avait lieu d’examiner sur le fond la requête déposée par Anthony Haynes. Si la Cour décide de ne pas l’examiner, le sursis à exécution sera annulé. La décision de la Cour précisait que les juges Antonin Scalia et Samuel Alito s’étaient opposés au sursis. Le Comité des grâces et des libérations conditionnelles du Texas avait déjà voté contre la grâce. En 1999, Anthony Haynes avait été déclaré coupable d’avoir tué par balle Kent Kincaid, un policier qui n’était pas en service, le 22 mai 1998 à Houston, Texas. Pour obtenir la condamnation à mort, l’État avait dû convaincre le jury qu’Anthony Haynes serait toujours une menace pour la société, même en prison. Même si le procureur n’a pu invoquer aucun (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir