Bonne nouvelle Arabie Saoudite. Des peines d’amputation commuées

Informations complémentaires sur l’AU 363/11, MDE 23/022/2012, 23 novembre 2012 Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Six hommes condamnés à être amputés de la main droite et du pied gauche pour « banditisme de grand chemin » en Arabie saoudite ont vu leur condamnation commuée par le roi en septembre dernier. Barzan bin Raheel al Shammari, Amer bin Eid al Jarba, Muhammad bin Ali al Shammari, Muhammad bin Dhiyab Maddhi, Abdullah bin Dhiyab Maddhi et Bandar bin Abbas al Asadi, tous ayant entre 22 et 30 ans et tous membres de tribus bédouines, ont été arrêtés en octobre 2010 à Riyadh, la capitale de l’Arabie saoudite. Ils ont été accusés de « banditisme de grand chemin » et conduits à la prison de Malaz. Tous affirment avoir été frappés et forcés à « avouer » les actes qui leur sont reprochés. Amer bin Eid al Jarba aurait été battu pendant huit jours, puis on lui aurait dit que s’il n’« avouait » pas, ses trois frères seraient appréhendés. Il semble qu’il ait signé une déclaration sans en connaître la teneur, puis qu’il ait été placé à l’isolement pendant 33 jours. Ces six hommes ont été jugés par le tribunal général de Riyadh sans bénéficier d’une aide juridictionnelle ou d’une assistance juridique, et condamnés en mars 2011 à une « amputation croisée » de la main droite et du pied gauche pour « banditisme de grand chemin ». Cette sentence aurait été confirmée par une cour d’appel en octobre, puis par la Cour suprême fin (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.