Bonne nouvelle Malaisie. Comparution de Mohd Hilmi Hasim

Informations complémentaires sur l’AU 43/13, ASA 28/002/2013, 6 mars 2013 Mohd Hilmi Hasim, qui peut désormais consulter ses avocats, a comparu devant une haute cour de Kuala Lumpur le 25 février. Mohd Hilmi Hasim, un Malaisien employé dans une cafétéria, a été l’une des premières personnes arrêtées en vertu de la Loi de 2012 relative aux infractions liées à la sécurité (mesures spéciales), le 7 février 2013. Il a été détenu sans inculpation pendant deux semaines, sans pouvoir consulter d’avocat. Ce n’est qu’une fois que ses avocats ont signalé les faits à la police et introduit une requête en habeas corpus (procédure permettant la comparution immédiate d’un détenu devant une autorité judiciaire, afin de contester la légalité de la détention, et de permettre ainsi une éventuelle remise en liberté) qu’il a comparu devant un tribunal, le 25 février 2013. La nouvelle Loi relative à la sécurité, entrée en vigueur en avril 2012, a remplacé la Loi relative à la sécurité intérieure. Elle autorise la détention au secret jusqu’à 48 heures, ce qui accroît les risques de torture, et permet la détention sans inculpation ni contrôle par une autorité judiciaire jusqu’à 28 jours. Bien qu’elle prévoie que les détenus puissent faire appel à un conseil juridique au bout de 48 heures, la police a empêché Mohd Hilmi Hasim de consulter ses avocats pendant environ deux semaines après son arrestation. Le 25 février 2013, cet homme a, semble-t-il, été inculpé d’avoir participé à la promotion d’actes terroristes. Il a plaidé non coupable et son (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse