Bonne nouvelle Igor Koktych (h), 27 ans, ressortissant biélorusse

EUR 50/002/2008 - Informations complémentaires sur l’AU 264/07 (EUR 50/005/2007, 16 octobre 2007) Igor Koktych, actuellement en Ukraine, n’est plus exposé à la menace d’une extradition immédiate en Biélorussie, où il risquait d’être victime de torture ou d’autres formes de mauvais traitements, ou d’être condamné à la peine capitale à l’issue d’un procès inique. La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a demandé aux autorités ukrainiennes de ne pas extrader Igor Koktych en Biélorussie au titre de l’article 39 de son Règlement. Le procureur général ukrainien a répondu aux lettres de militants d’Amnesty International en citant la décision de la CEDH et en précisant qu’aucune mesure ne serait prise avant nouvelle notification de cette instance. Dans une lettre datée du 22 janvier, le procureur général fait également état de garanties reçues de son homologue biélorusse, selon lesquelles Igor Koktych ne risquait nullement d’être torturé, autrement maltraité ou condamné à mort en cas d’extradition. Amnesty International n’est pas convaincue de la fiabilité de ces garanties. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Amnesty International continuera de suivre la situation de cet (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse