Bonne nouvelle Somalie. Abandon des charges retenues contre le journaliste Abdiaziz Abdnur Ibrahim

Informations complémentaires sur l’AU 09/13, AFR 52/006/2013, 21 mars 2013 La Cour suprême a annulé la déclaration de culpabilité d’Abdiaziz Abdnur Ibrahim et ordonné sa libération le 17 mars dernier. Aideed Abdullahi Ilka Hanaf, président de la Cour suprême somalienne, a annulé la déclaration de culpabilité d’Abdiaziz Abdnur Ibrahim, qui a passé 66 jours en prison après s’être entretenue avec une femme affirmant avoir été violée par des membres des forces gouvernementales. Le procureur général a déclaré disposer d’éléments qui, s’ils avaient été découverts plus tôt, auraient changé le cours de la procédure. Le 5 février 2013, Abdiaziz Abdnur Ibrahim avait été déclaré coupable d’« insultes à l’égard d’une institution nationale ». Sa condamnation avait été confirmée en appel le 3 mars. Aucune action complémentaire n’est pour l’instant requise de la part des membres du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ceci est la quatrième mise à jour de l’AU 09/13. Pour plus d’informations : http://amnesty.org/fr/library/info/AFR52/004/2013/fr. COMPLEMENT D’INFORMATION Abdiaziz Abdnur Ibrahim était détenu depuis le 10 janvier dernier, à la suite de son enquête sur le viol que des membres des forces de sécurité somaliennes auraient commis à l’encontre une femme faisant partie d’une population déplacée. Le journaliste avait été condamné le 5 février à un an d’emprisonnement pour « insultes à l’égard (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Solidarité avec la société civile hongroise

Alors que le gouvernement hongrois affiche tous les jours plus sont mépris pour les droits humains, il est urgent de soutenir les ONG dont Amnesty International Hongrie. Signez la pétition !