Bonne nouvelle Oman. Des militants graciés et relachés

Informations complémentaires sur l’AU 174/12, MDE 20/003/2013, 22 mars 2013 Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Le sultan d’Oman a décidé d’accorder son pardon aux militants déclarés coupables l’année dernière d’outrage au souverain, d’infractions informatiques et de participation à des manifestations non autorisées. Tous ceux détenus pour ces charges ont été libérés le 22 mars dernier. Le 21 mars 2013, le sultan Qabous a gracié tous les individus déclarés coupables l’année dernière d’outrage au souverain, d’infractions informatiques et de participation à des manifestations non autorisées, et ordonné qu’ils soient relâchés le lendemain. Au moins 36 militants ont été condamnés à l’issue de différents procès entre le 26 juin et le 16 septembre 2012 pour des infractions telles qu’outrage au sultan, utilisation d’Internet en vue de publier du contenu diffamatoire, rassemblement illégal et publication d’écrits nuisibles et provocants. La plupart avaient commencé à purger leurs peines dès la confirmation de celles-ci. Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Ceci est la septième mise à jour de l’AU 174/12. Pour plus d’informations : http://www.amnesty.org/fr/library/info/MDE20/002/2013/fr. COMPLEMENT D’INFORMATION À Oman, des dizaines de militants ont été condamnés ou étaient en cours de jugement pour avoir exercé pacifiquement leur (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse