Bonne nouvelle Zimbabwe. Libération sous caution de Beatrice Mtetwa, avocate spécialisée dans les droits humains

Informations complémentaires sur l’AU 20/13, AFR 46/003/2013, 27 mars 2013 Beatrice Mtetwa, avocate très en vue spécialiste des droits humains, a été libérée sous caution par un juge de la Haute Cour lundi 25 mars 2013. Elle était maintenue en détention depuis le 17 mars. Malgré une injonction de la Haute Cour, datée du 18 mars, ordonnant sa libération immédiate, un tribunal de première instance avait dans un premier temps refusé de la libérer sous caution le mercredi 20 mars. Au matin du dimanche 17 mars, Beatrice Mtetwa a répondu à l’appel d’un client, Thabani Mpofu, membre du personnel du cabinet du Premier ministre, Morgan Tsvangirai. Lorsqu’elle est arrivée chez lui, la police menait une perquisition. Elle a demandé à voir le mandat de perquisition et a dit aux policiers que ce qu’ils étaient en train de faire était « illicite, inconstitutionnel, illégal et antidémocratique ». Les agents ne lui ont pas présenté le mandat. À la place, ils l’ont arrêtée pour « obstruction à la justice ». À la suite de son arrestation, les avocats de Beatrice Mtetwa ont obtenu de la Haute Cour qu’elle ordonne la relaxe immédiate de cette femme au motif que son arrestation était illicite. La police n’a pas obéi à cet ordre et l’avocate est restée en garde à vue. Le 20 mars, elle a été placée en détention provisoire après le rejet, par un tribunal de première instance de Harare, de sa demande de libération sous caution. Le 21 mars, les avocats de Beatrice Mtetwa ont déposé une requête urgente auprès de la Haute Cour pour demander sa (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.