Bonne nouvelle Ouzbekistan. Libération de l’écrivain ouzbèke, Mamadali Makhmoudov, détenu depuis 14 ans

Informations complémentaires sur l’AU 75/13, EUR 62/002/2013, 24 avril 2013 L’écrivain Mamadali Makhmoudov a été libéré le 19 avril après avoir passé 14 ans en prison en Ouzbékistan, dans des conditions cruelles, inhumaines et dégradantes. Le jour de sa libération, il est rentré chez lui dans la capitale du pays, Tachkent, où il a rencontré ses petits-enfants pour la première fois. Le 8 avril 2013, Mamadali Makhmoudov avait été condamné à trois année d’emprisonnement supplémentaires après avoir été accusé d’avoir violé les règles pénitentiaires aux termes de l’article 221 du Code pénal de l’Ouzbékistan. Après avoir reçu sa nouvelle sentence, il avait écrit une lettre au président de l’Ouzbékistan pour lui demander d’être libéré pour raisons sanitaires en raison de son mauvais état de santé. Il a été libéré en appel, pour raisons médicales. Mamadali Makhmoudov avait été informé le 5 mars 2013 que le procureur avait signé un acte d’accusation à son encontre pour violation, à 31 reprises, des règles pénitentiaires. Mamadali Makhmoudov n’avait pas été prévenu par les autorités carcérales des violations qu’il était censé avoir commises. Il devait être remis en liberté en février 2013, après avoir purgé ses 14 années d’emprisonnement. Sa famille avait craint qu’il ne survive pas à une nouvelle période en prison du fait de ses différents problèmes de santé : tuberculose, hypertension et faiblesse générale. Mamadali Makhmoudov a eu une crise cardiaque en avril. Des organisations internationales, parmi lesquelles Amnesty International, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.