Bonne nouvelle Gambie. Libération du prisonnier d’opinion : l’ imam Baba Leigh

Informations complémentaires sur l’AU 353/12 AFR 27/005/2013, 24 mai 2013 L’imam militant Baba Leigh a été libéré le 10 mai 2013, après avoir fait l’objet d’une disparition forcée pour avoir condamné publiquement l’exécution de neuf condamnés à mort en août 2012. L’imam Baba Leigh a été remis en liberté après avoir été détenu pendant plus de cinq mois dans un lieu inconnu. Il avait été arrêté le 3 décembre 2012 par deux agents de l’Agence nationale de renseignement (NIA) qui lui avaient dit qu’ils l’emmenaient au siège de l’Agence pour un interrogatoire. Baba Leigh n’a été inculpé d’aucune infraction, il n’a jamais été présenté à un magistrat et pendant sa détention il n’a été autorisé à entrer en contact ni avec sa famille ni avec son avocat. Il avait réellement « disparu ». Amnesty International l’avait adopté comme prisonnier d’opinion. L’imam remercie les personnes qui se sont mobilisées pour sa libération. Amnesty International demeure préoccupée par les cinq mois de détention illégale dont l’imam Baba Leigh a fait l’objet et par les conditions dans lesquelles s’est déroulée cette détention. L’organisation continuera de s’occuper de cette affaire par le biais d’autres réseaux. Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes. Un grand merci à toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisés en faveur de cet homme. Ceci est la première mise à jour de l’AU 353/12. Pour plus d’informations : http://amnesty.org/fr/library/info/AFR27/014/2012/fr. Nom : imam Baba Leigh Homme (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir