Bonne nouvelle Jelil Ghanilou (h) – militant des droits culturels et linguistiques des Azéris

MDE 13/045/2008 - Informations complémentaires sur l’AU 61/07 (MDE 13/027/2007, 9 mars 2007) et sa mise à jour (MDE 13/067/2007, 7 juin 2007 et MDE 13/035/2008, 7 février 2008) Militant œuvrant en faveur des droits culturels et linguistiques des Azéris, Jelil Ghanilou a été libéré le 27 février. Il est aujourd’hui chez lui, auprès de sa famille, à Zenjan, une ville de l’ouest de l’Iran. Une caution d’un montant équivalent à 59 000 euros a été versée pour sa libération. Jelil Ghanilou avait été arrêté à Zenjan en février 2007 après avoir participé à des manifestations organisées en marge de la Journée internationale de la langue maternelle. Il avait été relâché au bout d’une dizaine de jours, mais avait été appréhendé de nouveau le 28 mai 2007 à la suite de manifestations marquant le premier anniversaire de la publication d’une caricature jugée insultante par de nombreux défenseurs de la minorité azérie. Entre juin 2007 et sa libération, il a été transféré à de multiples reprises de la prison d’Evin à Téhéran à un centre de détention du ministère du Renseignement situé à Zenjan, et inversement. Selon les informations recueillies, il a continuellement fait l’objet d’interrogatoires et de mauvais traitements au cours du deuxième semestre 2007, ainsi qu’au début de 2008. Du 4 décembre 2007 à sa remise en liberté, Jelil Ghanilou était détenu à la section 209 de la prison d’Evin, qui dépend du ministère du Renseignement. Jelil Ghanilou a été autorisé à recevoir une visite de ses proches en septembre 2007. À cette époque, il avait déjà (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.