Bonne nouvelle Maroc. Ali Aarrass cesse sa grève de la faim

Informations complémentaires sur l’AU 198/13, MDE 29/009/2013, 8 août 2013 Ali Aarrass a mis un terme à sa grève de la faim le 7 août, après qu’un représentant du Conseil national des droits de l’homme, institution marocaine chargée de la défense des droits humains, lui a rendu visite ce jour-là et a promis de veiller à ce que les autorités accèdent à ses demandes. Le représentant a téléphoné à la famille de cet homme pour leur apprendre la nouvelle. Ali Aarrass avait commencé sa grève de la faim le 10 juillet pour protester contre le fait que les autorités avaient confisqué sa correspondance et le privaient du droit de passer des appels téléphoniques, de prendre des douches et de sortir dans la cour. Au bout de quelques jours, alors qu’il était trop faible pour se rendre à pied à l’infirmerie de la prison, il aurait été privé des soins médicaux dont il avait besoin. Ali Aarrass a la double nationalité belge et marocaine. Il a déclaré avoir été détenu au secret et torturé entre les 14 et 24 décembre 2010 par la Direction générale de la surveillance du territoire (DST) – services marocains de renseignement – dans leurs locaux de Témara. Les autorités marocaines ont rejeté la dernière requête des avocats d’Ali Aarrass, qui souhaitaient porter plainte pour torture, et ce bien qu’un examen médical effectué fin 2012 à l’occasion d’une visite du rapporteur spécial des Nations unies sur la torture ait fourni des éléments supplémentaires attestant des actes de torture. Les autorités marocaines n’ont jamais véritablement enquêté (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir