Bonne nouvelle Maldives. Annulation de la peine de flagellation d’une adolescente de 15 ans

Informations complémentaires sur l’AU 55/13, ASA 29/006/2013, 28 août 2013 La Haute cour des Maldives a annulé la condamnation à 100 coups de fouet et une assignation à domicile prononcée à l’encontre d’une adolescente de 15 ans pour le « délit » de relation sexuelle hors mariage. Cette décision fait suite à une campagne menée par Amnesty International et d’autres organisations internationales. En février 2013, le tribunal pour mineurs de Malé, la capitale, a condamné une adolescente de 15 ans à huit mois d’assignation à domicile et 100 coups de fouet pour relations sexuelles hors mariage. Ce jugement, contraire au droit international relatif aux droits humains, a provoqué l’indignation mondiale. Amnesty International a publié des communiqués de presse et des Actions urgentes la concernant, et abordé son cas lors d’une entrevue avec le président des Maldives en avril 2013. Dans le même temps, cette affaire a retenu l’attention des médias internationaux et une pétition de l’organisation de cybermilitantisme Avaaz a recueilli plus de deux millions de signatures. Face aux préoccupations exprimées, le bureau du président des Maldives a publié une déclaration dans laquelle il reconnaissait que la jeune fille avait été victime d’agression sexuelle et devrait donc être traitée comme une victime, et ses droits « pleinement protégés ». À la suite de la pression continue, le procureur général a fait appel de la condamnation prononcée par le tribunal pour mineurs. Le 21 août 2013, la Haute cour des Maldives a cassé la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.