Bonne nouvelle Soudan. L’employée d’une ONG, Salwa Fahmi Suleiman Gireis, a été libérée de prison

Informations complémentaires sur l’AU 70/13, AFR 54/018/2013, 11 septembre 2013 Salwa Fahmi Suleiman Gireis, une Soudanaise chrétienne employée par une ONG, avait été arrêtée par le service national de la sûreté et du renseignement en février 2013. Elle a été libérée de prison le 2 avril. Salwa Fahmi Suleiman Gireis, 64 ans, avait été arrêtée le 12 février 2013 chez elle, à Khartoum, par le service national de la sûreté et du renseignement. Peu après son arrestation, son passeport et ses appareils électroniques, dont son ordinateur portable, avaient été confisqués. Des hommes en civil se sont rendus dans la ferme de sa famille, située en périphérie de la ville, et ont placé sous scellés des placards contenant des exemplaires de la Bible. Ils auraient tué les cochons qui étaient élevés sur l’exploitation et volé une moto. Salwa Fahmi Suleiman Gireis a été maintenue en détention sans inculpation et sans pouvoir prendre contact avec un avocat pendant sept semaines. Le 1er avril, le président soudanais Omar el Béchir a ordonné la libération de tous les détenus politiques. Salwa Fahmi Suleiman Gireis a été remise en liberté le lendemain. Avant son arrestation, Salwa Fahmi Suleiman Gireis était comptable pour une organisation évangélique chrétienne. Amnesty International pense qu’elle était détenue uniquement pour avoir mené pacifiquement ses activités pour le compte d’une organisation religieuse et considérait cette femme comme une prisonnière d’opinion. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Aucune (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir