Bonne nouvelle Ouzbekistan. Sergueï Naoumov a été libéré

Informations complémentaires sur l’AU 262/13, EUR 62/009/2013, 8 octobre 2013 Le journaliste indépendant Sergueï Naoumov a été libéré le 3 octobre après avoir purgé sa peine de 12 jours de détention administrative en Ouzbékistan. Il a été détenu au secret. Il remercie toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisés en sa faveur. Le lendemain de sa libération, Sergueï Naoumov, journaliste d’investigation indépendant âgé de 50 ans, a accordé une interview à l’agence de presse indépendante Ferghana.ru. Il a remercié tous ceux qui ont œuvré à sa libération. Il a confirmé avoir passé 12 jours au centre de détention provisoire d’Ourgentch, dans le nord-ouest du pays, à l’issue d’un procès sommaire durant lequel il n’a pas bénéficié des services d’un avocat. Sergueï Naoumov, d’origine russe, a déclaré qu’il avait été agressé dans la rue, non loin de chez lui, par une femme ouzbèke qui a vociféré des insultes antirusses à son endroit. Il pense que sa détention administrative est liée au fait qu’il travaillait sur la récolte du coton et avait pour but de l’empêcher de rencontrer des observateurs indépendants de l’Organisation internationale du travail (OIT). L’Ouzbékistan a été vivement critiqué par les défenseurs des droits humains sur la question du recours au travail forcé (impliquant en particulier des enfants) au moment de la récolte du coton. Sergueï Naoumov a écrit par le passé des articles condamnant les conditions de travail dans les champs de coton et les autorités ont fait pression sur lui pour qu’il cesse d’en rendre compte. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.