Bonne nouvelle Bahrein. Une femme enceinte, Nadia Ali Yousef Saleh, libérée sous caution

Informations complémentaires sur l’AU 251/11, MDE 11/050/2013, 11 octobre 2013 Nadia Ali Yousef Saleh, une femme enceinte âgée de 37 ans, a été libérée sous caution le 2 octobre du centre de détention pour femmes à Issa, dans le centre de Bahreïn. La Haute Cour criminelle a fixé la prochaine audience sur son affaire au 31 octobre. La 4e chambre de la Haute Cour criminelle de Bahreïn a ordonné la libération sous caution de Nadia Ali Yousef Saleh pour raisons médicales. En effet, elle doit accoucher fin octobre. La Cour a également fixé la prochaine audience sur cette affaire au 31 octobre 2013. Nadia Ali Yousef Saleh est inculpée d’« insulte » à trois femmes policiers, accusation qu’elle nie. Le 29 mai, Nadia Ali Yousef Saleh circulait en voiture avec son mari et sa mère lorsqu’ils ont été arrêtés à un poste de contrôle près du village de Beni Jamra, dans le nord-ouest de Bahreïn. Les policiers ont appréhendé son mari, et quand elle a demandé quelle en était la raison, l’un d’eux aurait commencé à l’insulter. Selon les informations recueillies par Amnesty International, les policiers ont pris sa carte d’identité et lui ont dit de se rendre au poste d’al Budaya, à Manama (la capitale), le lendemain. Elle y est allée et trois femmes policiers lui ont alors attaché les mains derrière le dos, l’ont conduite aux toilettes et l’ont battue. Elle a ensuite été transférée dans un centre de détention pour femmes à Issa. Elle a été présentée devant le ministère public à trois reprises, et chaque fois sa détention a été (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition