Bonne nouvelle Bahrein. Une femme enceinte, Nadia Ali Yousef Saleh, libérée sous caution

Informations complémentaires sur l’AU 251/11, MDE 11/050/2013, 11 octobre 2013 Nadia Ali Yousef Saleh, une femme enceinte âgée de 37 ans, a été libérée sous caution le 2 octobre du centre de détention pour femmes à Issa, dans le centre de Bahreïn. La Haute Cour criminelle a fixé la prochaine audience sur son affaire au 31 octobre. La 4e chambre de la Haute Cour criminelle de Bahreïn a ordonné la libération sous caution de Nadia Ali Yousef Saleh pour raisons médicales. En effet, elle doit accoucher fin octobre. La Cour a également fixé la prochaine audience sur cette affaire au 31 octobre 2013. Nadia Ali Yousef Saleh est inculpée d’« insulte » à trois femmes policiers, accusation qu’elle nie. Le 29 mai, Nadia Ali Yousef Saleh circulait en voiture avec son mari et sa mère lorsqu’ils ont été arrêtés à un poste de contrôle près du village de Beni Jamra, dans le nord-ouest de Bahreïn. Les policiers ont appréhendé son mari, et quand elle a demandé quelle en était la raison, l’un d’eux aurait commencé à l’insulter. Selon les informations recueillies par Amnesty International, les policiers ont pris sa carte d’identité et lui ont dit de se rendre au poste d’al Budaya, à Manama (la capitale), le lendemain. Elle y est allée et trois femmes policiers lui ont alors attaché les mains derrière le dos, l’ont conduite aux toilettes et l’ont battue. Elle a ensuite été transférée dans un centre de détention pour femmes à Issa. Elle a été présentée devant le ministère public à trois reprises, et chaque fois sa détention a été (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.