Bonne nouvelle Bélarus. Libération du psychiatre au franc parler, Igor Postnov,

Informations complémentaires sur l’AU 235/13, EUR 49/023/2013 7 novembre 2013 Aucune action complémentaire n’est pour l’instant requise de la part des membres du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Le psychiatre Igor Postnov, qui avait été arrêté et interné de force dans un hôpital psychiatrique après avoir critiqué ouvertement le système sanitaire du Bélarus, a été autorisé à rentrer chez lui. Le 30 septembre, on lui a attribué le statut de malade en consultation externe ce qui, de fait, l’autorisait à quitter l’hôpital psychiatrique de la région de Vitebsk. Il a maintenant repris son travail, mais le diagnostic de « trouble de la personnalité psychopathique avec tendance à persécuter les autorités » est toujours en vigueur et Igor Postnov pourrait de nouveau être soumis à un traitement s’il continue de critiquer ouvertement les autorités. Le 12 septembre, le tribunal de la région de Vitebsk réuni à huis clos, en présence uniquement d’un procureur et de représentants du corps médical, a confirmé la décision prise en première instance d’imposer par la force à Igor Postnov un traitement au Centre de psychiatrie et de toxicologie de Vitebsk. Igor Postnov a formé un recours en justice contre sa détention illégale en hôpital psychiatrique. Il a qualifié son séjour à l’hôpital de torture psychologique : il a été privé de tout contact avec le monde extérieur, y compris avec son avocat ; il n’a pu appeler personne ni recevoir de colis, et il ignorait que des défenseurs des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.