Bonne nouvelle Mexique. Liberation d’Adela Gomez Martinez

Informations complémentaires sur l’AU 263/13 - AMR 41/073/2013 - 12 novembre 2013 La militante des droits sociaux Adela Gómez Martínez est sortie de prison au terme de 64 jours de détention. Son compagnon, Noé Hernández Caballero, également militant des droits sociaux, demeure incarcéré dans la prison d’El Amate, à Cintalapa, dans l’État mexicain du Chiapas. Adela Gómez Martínez a été libérée le 18 octobre après que le juge ait annulé les poursuites engagées à son encontre. D’après son dossier, sa remise en liberté est totale et a pris effet immédiatement. Adela Gómez Martínez a remercié publiquement tous ceux qui l’ont soutenue pendant sa détention. Le 3 novembre, cependant, elle a fait savoir que sa voiture est tombée en panne, quelqu’un ayant manifestement trafiqué le moteur alors qu’elle rendait visite à son compagnon toujours détenu, Noé Hernández Caballero, en compagnie de membres de sa famille. La libération d’Adela Gómez Martínez est la preuve que les autorités ont reconnu le caractère arbitraire de son arrestation et l’iniquité de la procédure judiciaire engagée. Amnesty International a appris qu’elle a bénéficié d’un meilleur accès aux soins à la suite de la première Action urgente et des appels lancés en sa faveur. Noé Hernández Caballero, cependant, est toujours incarcéré et pourrait être jugé pour participation à une émeute et extorsion (motín y extorsión). Il avait été arrêté en même temps que sa compagne dans le cadre d’une manifestation organisée par leur mouvement. Amnesty International reste préoccupée (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.