Bonne nouvelle Soudan. Libération d’Adam Sharief

Informations complémentaires sur l’AU 272/13, AFR 54/028/2013, 29 novembre 2013 Le 30 octobre, Adam Sharief, avocat et militant, a été libéré de prison après avoir été détenu sans inculpation pendant plus d’un mois. Adam Sharief, qui était détenu à Khartoum, a été libéré le 30 octobre et a pris un vol à destination de sa ville de résidence, Nyala, capitale de l’État du Darfour du Sud, où il a été accueilli par ses collègues à l’aéroport puis par sa famille à son domicile. Adam Sharief, avocat et coordonnateur du Barreau du Darfour dans le Darfour du Sud, a été arrêté le 26 septembre à Nyala, quelques jours après avoir accordé une interview dans laquelle il critiquait le gouverneur du Darfour du Sud sur une station de radio indépendante. Il tenait le gouverneur pour responsable de l’insécurité qui régnait à Nyala car, selon lui, les autorités locales employaient des milices qui avaient tué récemment plusieurs personnes dans la ville, notamment un homme d’affaires influent de la région, Ismail Ibrahim Wadi, ainsi que son fils et son neveu. Par ailleurs, il a critiqué l’utilisation de munitions réelles par les forces de sécurité pour disperser les manifestants qui s’étaient réunis aux obsèques d’Ismail Ibrahim Wadi, le 19 septembre. Après avoir été détenu une semaine à Nyala, il a été transféré, par avion et en secret, à Khartoum, où il a été incarcéré à la prison de Kober. Pendant sa détention, Adam Sharief n’a jamais été inculpé d’une quelconque infraction dûment reconnue par la loi. Amnesty International craint qu’il ait (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir