Bonne nouvelle Yemen. Libération de Khaled al Junaidi

Informations complémentaires sur l’AU 313/13, MDE 31/018/2013, 6 décembre 2013 Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Khaled al Junaidi, militant politique du sud du Yémen, a été libéré sans inculpation le 27 novembre dernier. Il était détenu depuis le 6 novembre, probablement en raison de son militantisme pacifique. Le 6 novembre 2013, Khaled al Junaidi a été arrêté à Aden, dans le sud du Yémen. Il a été relâché le 27 novembre, après avoir passé 21 jours à la prison de haute sécurité d’Al Solban, à Aden. Il n’a reçu qu’une courte visite d’un de ses proches et n’a pas été autorisé à s’entretenir avec un avocat. Le 7 novembre, le procureur général d’Aden a ordonné au directeur de la Sécurité spéciale – également appelée Sécurité centrale, qui aurait interpellé Khaled al Junaidi – d’inculper ce dernier ou de le relâcher conformément à la législation yéménite. Khaled al Junaidi était détenu à l’isolement dans une petite cellule au sous-sol de la prison d’Al Solban, ne disposant d’aucune aération, source de lumière ou cabine de toilettes. Il a également souffert d’un manque de nourriture. Le 27 novembre, le directeur de la prison a demandé à la famille de cet homme de le conduire à l’hôpital, son état de santé s’étant détérioré. Khaled al Junaidi y est resté deux jours, pendant lesquels il a reçu des soins pour des problèmes de santé résultant de ses conditions de détention. Il est maintenant rentré auprès de sa famille. Cet homme a déjà été (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir