Bonne nouvelle Bahreïn. Libération sous caution de deux adolescents

Informations complémentaires sur l’AU 344/13, MDE 11/001/2014, 6 janvier 2014 Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Amnesty International continuera de suivre l’évolution de la situation de ces personnes et interviendra de nouveau si nécessaire. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Deux jeunes cousins bahreïnites ont été libérés sous caution le 26 décembre 2013. Le parquet pour mineurs a statué jeudi 26 décembre que Sayed Tameem Majed Ahmad Majed et Sayed Hashim Alwai Ahmad Majed devaient être libérés sous caution. Ils sont toujours inculpés de « rassemblement illégal » et de « tir de cocktails Molotov sur des policiers ». Les deux adolescents avaient été arrêtés chacun de leur côté le 7 décembre à Bani Jamra, un village du nord-ouest du pays, avant d’être conduits au poste de police d’al Budaya, à Manama. Sayed Tameem avait été arrêté alors qu’il jouait avec un cousin plus jeune devant la maison de ses grands-parents, chez qui il était arrivé un quart d’heure auparavant avec sa famille. Il avait fui quand il avait vu arriver les policiers, et sa famille n’a pas vu son arrestation. Ce sont des témoins qui leur ont dit que Sayed Tameem avait été emmené par des policiers. Sayed Hashim, quant à lui, avait été arrêté vers 15h45 près de la maison de ses grands-parents alors qu’il se rendait dans un magasin tout proche. Les familles des deux garçons se sont rencontrées au poste de police lorsqu’elles sont venues s’enquérir de leur sort. Les policiers ont dit (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse