Bonne nouvelle Russie. Les poursuites contre la journaliste Elena Klimova « doivent être abandonnées »

AU 25/14, EUR 46/015/2014, 21 février 2014 Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau, mais nous continuerons à suivre la situation. Le 21 février, un tribunal de la ville de Nijni Taguil, dans l’Oural, a estimé que les poursuites engagées contre la journaliste Elena Klimova pour « propagande en faveur de relations sexuelles non conventionnelles » devaient être abandonnées. Cela veut dire que son travail sur le projet en ligne « Deti-404 » (également appelé « Children-404 »), qui apporte un soutien aux adolescent-e-s lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexués, va pouvoir se poursuivre. Elena Klimova était accusée d’avoir « créé sur la ressource Internet VKontakte une page faisant la promotion des relations sexuelles non conventionnelles ». L’avocat de la défense a souligné qu’Elena Klimova n’avait pas créé cette page, mais qu’elle était simplement son administratrice. De plus, le procès-verbal policier concernant son « infraction » comportait d’importantes irrégularités. La défense a présenté l’expertise d’un psychothérapeute qui concluait que la page web ne contenait pas de « propagande en faveur des relations non conventionnelles ». De surcroît, cet expert a affirmé que cette ressource en ligne aidait les adolescent-e-s qui s’interrogent sur leur homosexualité à mieux maîtriser certains affects et d’autres problèmes qu’ils et elles peuvent rencontrer. Le tribunal s’est rangé aux arguments de la défense et a jugé qu’il fallait classer cette affaire. L’homme politique pétersbourgeois (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse