Bonne nouvelle Chine.Des journalistes citoyens libérés sous caution

Informations complémentaires sur l’AU 32/14, ASA 17/021/2014, 10 avril 2014 Trois journalistes citoyens ont été libérés sous caution le 7 avril, après avoir été détenus pour avoir publié en ligne des articles sur les activités des pétitionnaires de la place Tiananmen, à Pékin, en Chine. L’organisation pour laquelle ils travaillent a remercié Amnesty International pour son action en leur faveur ; l’attention suscitée au niveau international par leur cas a sans doute contribué à leur libération. Wang Jing, Liu Xuehong et Xing Jian sont des journalistes citoyens pour 64 Tianwang, un site Internet spécialisé dans les questions de droits humains en Chine et géré par un millier de bénévoles. Le 9 mars, ils ont été placés en détention pour des motifs pénaux à Pékin, après avoir rapporté, le 5 mars, les actions menées par les pétitionnaires de la place Tiananmen durant la session annuelle de l’Assemblée populaire nationale (NPC). Ils ont publié un article, illustré de photographies, sur une femme qui avait tenté de s’immoler par le feu après avoir distribué des tracts. Selon eux, quatre hommes ont rapidement éteint l’incendie et ont emmené cette femme. Les journalistes ont aussi évoqué plusieurs autres cas de pétitionnaires qui avaient été emmenés. Wang Jing, qui habite à Jilin, dans la province éponyme, avait été placée dans le centre de détention de sa ville, tandis que Liu Xuehong et Xing Jian, 17 ans, étaient détenus au centre de détention n° 1 de Pékin. Leurs téléphones portables et leurs ordinateurs sont toujours aux (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.